Accropolis est la première chaine de streaming d’actualités et de politique française. Nous avons rencontré le créateur pour nous parler de son projet.

Comment vous est venue l’idée d’Accropolis ?

J’ai eu envie de faire un projet citoyen suite aux attentats qui ont touché Charlie Hebdo. L’idée m’est venue comme un déclic à force de regarder des streams de jeux vidéo, les commentaires étaient de grandes qualités, c’était intéressant à suivre. J’ai constaté que nous n’avions rien de comparable avec des sujets citoyens. La politique à chaque fois que nous la regardons à la télévision ou dans les journaux c’est toujours très compliqué, j’ai donc essayé de trouver une alternative.

Je viens du monde politique, j’ai travaillé 4 ans pour plusieurs responsables politiques, j’ai notamment été la plume de Marisol Touraine. Puisque je venais de l’intérieur du système, j’ai eu envie de raconter la politique différemment avec un travail de vulgarisation citoyenne. J’ai donc créé le projet au cours de l’été 2015 et je suis maintenant à plein temps sur Accropolis depuis six mois. Je suis « streamer » comme on dit avec une équipe de bénévoles autour de moi.

Pourquoi le nom Accropolis ?

Accropolis ne veut rien dire. Il y a un jeu de mot avec « accro à la politique » ou sinon le terme peut renvoyer à l’acropole d’Athènes. Chacun voit ce qu’il veut.

Une des particularités d’Accropolis sont les émissions en live ?

Oui toutes mes émissions sont en live, je fais très peu de vidéo VOD traditionnelle. C’est ce que nous appelons un stream, c’est-à-dire une vidéo live interactive avec un chat qui permet d’interagir avec moi pendant l’émission.

Ce sont majoritairement les 15-25 ans qui regardent et interagissent dans mes vidéos. C’est la génération qui découvre la politique à travers mes émissions car les chaines de télévision et les chaînes parlementaires ne s’adressent pas à cette tranche d’âge. Ils trouvent donc refuge sur Youtube et sur mes streams.

Avec les présidentielles vous pensez diversifier vos émissions ?

Je vais continuer de commenter les meetings des candidats. En ce moment j’essaie de trouver des moyens pour créer un plateau où je pourrai faire des interviews, des talk-shows, recevoir des candidats à la présidentielle ou aux législatives.

L’ambition d’Accropolis est d’être la chaine citoyenne au cœur de l’actualité politique, destinée aux jeunes.

Quelle est la place médiatique de Youtube dans le monde politique ?

Youtube est le média émergent dont on promet beaucoup de choses. Pour l’instant en terme de politique nous ne touchons pas une masse suffisamment importante par rapport aux youtubers traditionnels, nous sommes un peu sur de l’épiphénomène mais ça devrait évoluer. Des candidats se mettent de plus en plus sur Youtube, je pense notamment à Jean-Luc Mélanchon qui a une vraie stratégie sur Youtube. Les politiques n’utilisent pas encore suffisamment cette plateforme, mais dans les mois et les années à venir Youtube deviendra un média important dans la manière dont se fait la politique et il y aura une vraie place pour Accropolis. Les rares politiques que j’ai rencontrés sont plutôt positivement curieux de mon travail, ils trouvent le projet intéressant, ils sont interpellés et posent beaucoup de questions.

Pour suivre l’actualité politique française rendez-vous sur http://accropolis.fr/