Après l’accord de répartition de l’afflux de migrants trouvé à Bruxelles en septembre dernier, le gouvernement allemand a opéré un véritable virement de bord. Plus aucun accueil illégal de réfugiés, c’est en susbstance ce que dit la nouvelle politique migratoire allemande pour faire face à la crise humanitaire qui frappe l’Europe.

  • Pourront-ils venir en Allemagne un jour ?
    Une fois placés dans les centres de transition, les demandes d’asile des réfugiés seront examinées par l’administration allemande. En cas d’acceptation, un transit vers l’Allemagne de manière légale sera possible.
  • Où vont aller les migrants ?
    L’Allemagne souhaite appliquer la même méthode actuellement en vigueur en Australie, à savoir parker les nouveaux migrants dans des centres d’accueil dans d’autres Etats, en l’occurence la Tunisie et l’Egypte.
  • Pourquoi l’Allemagne ne s’en est-elle pas tenue au plan de répartition initialement prévu ?
    Le gouvernement allemand cherche à dissuader de nouveaux réfugiés de tenter la traversée par la mer, qui se solde souvent en désastre humanitaire, et a fait plusieurs milliers de morts depuis le début de la crise migratoire.
    Pour Amaury Guibert, envoyé spécial de FranceInfo à Berlin, « ce n’est sans doute pas le consensus que recherche l’Allemagne, il y a plutôt la volonté de proposer toutes les solutions pour faire bouger les choses, même les plus radicales ». 

Le temps dira quelle a été l’efficacité d’une telle mesure prise en l’absence de consensus avec les autres Etats de l’Union européenne, mais nulle doute qu’elle ne restera pas sans réponse des autres chefs d’Etats.