Radio VL a rencontré en exclusivité la star du porno, Anna Polina, l’actrice pornographique franco-russe vedette chez Marc Dorcel. Derrière ses mensurations de rêve et son regard félin, se cache une personnalité affirmée et épanouie qu’elle affiche sans complexe !

Les débuts d’Anna Polina

Originaire de Russie, Anna Polina arrive en France dès l’âge de dix ans. Avant de se lancer dans le métier de la pornographie, Anna Polina est tout d’abord une jeune fille ordinaire : jeune étudiante en droit dans l’université de Nanterre (Hauts-de-Seine). Mais c’est très tôt qu’elle se tourne vers l’univers de la pornographie et du charme.

Passionnée par les bouquins de Virginie Despente, c’est à l’âge de 19 ans que la jeune Anna Polina s’intéresse au métier du sexe. D’abord attirée par le strip-tease, elle se lance très vite dans le monde de la pornographie. Elle est ainsi très vite intégrée dans cet univers de part les différents noms de scène qu’elle utilise : Léa Delmas représente son premier nom de scène. C’est en 2008 où elle est connue sous ce pseudonyme, lors de ses premier pas dans le porno. Vient ensuite Lilith Marshall que la jeune actrice utilise après un break de deux ans. Anna Polina ne sera utilisée qu’après des multiple interventions qui se transformeront vite en une carrière professionnelle. Anna Polina ne s’arrête pas là : durant l’été 2011, elle se fait poser des implants mammaires afin de répondre aux normes de la pornographie. « C’est le meilleur investissement de la vie, je ne le regrette pas ! « , nous dit-elle lors de l’interview. Dotée d’un visage de poupée, elle est rapidement repérée par la production Marc Dorcel qui lui propose des scènes érotiques qu’elle réalise avec succès.

À lire aussi : Interview : Cara Saint Germain “Le porno m’a choisie”

Ses succès

Suite à cette collaboration, elle enchaîne ensuite les tournages et les films pornographiques. Ses apparitions se font généralement pour des producteurs français tel que John B. Root. Son succès est notamment du à son rôle principal dans film Inglorious Bitches, un remake d’Inglourious Basterds. Anna Polina gravit les échelons puisqu’elle devient la neuvième Dorcel Girl en 2010 et elle est  nommée « meilleure performance étrangère » au XBIZ Awards deux plus tard. A seulement 24 ans, elle projète désormais de se faire une place dans la réalisation de films pornographiques, autour de longs métrages qui mettraient en scène des femmes dominatrices.

Anna ne se résume pas seulement à une actrice pornographique, mais possède un passé avec les médias : c’est en 2012 qu’elle anime une émission de radio sur Oui FM, Porn to be wild, essentiellement centrée sur les films X. Une apparition constante qui se répétait tous les dimanches, à partir d’une heure du matin.

Avec une personnalité douce mais affirmée, Anna Polina sait ce qu’elle veut. Elle brise les clichés et les idées reçues sur les actrices pornographiques !