Usain Bolt s’est blessé à la cuisse lors de la dernière course de sa carrière sur le 4×100 m à l’occasion des Mondiaux de Londres ce samedi soir. Les Britanniques s’emparent de la médaille d’or devant les Américains (2e) puis les Japonais (3e).

 

La désillusion de Usain Bolt, blessé lors de la toute dernière course de sa carrière lors des Mondiaux de Londres ce samedi. (AFP)

 

Usain Bolt, le triste épilogue de l’homme le plus rapide de l’histoire

La déception est immense pour le sprinteur jamaïcain à l’occasion de la dernière course internationale de sa carrière à Londres. Devancé par les Américains Justin Gatlin et Christian Coleman lors du 100 m samedi dernier, Usain Bolt quitte définitivement plein d’amertume la piste d’athlétisme ce samedi 12 août. L’octuple champion olympique, dernier relais de ce 4×100 m, a été victime d’une subite blessure à la cuisse gauche. Le plus grand athlète de l’histoire est alors resté étendu au sol avant d’être pris en charge par les secours avec un fauteuil roulant.

La Grande-Bretagne en or, l’équipe de France cinquième du 4×100 m

Britanniques et Américains se sont alors livrés à un duel intense en tête de course. Le Londonien Nethaneel Mitchell-Blake a finalement offert la médaille d’or au pays hôte pour cinq centièmes d’avance (37″47) sur l’Américain Christian Coleman (37″52). Le quatuor japonais est parvenu à se hisser sur la troisième marche du podium devant la Chine. L’équipe de France, cinquième, termine le relais en 38″54. Une course où les regards se sont avant tout portés vers la défaite de la légende de l’athlétisme, mais dont le triste épilogue n’effacera jamais le souvenir d’un brillant palmarès.

Marius Bocquet