Le nourrisson irakien avait notamment deux jambes qui sortaient de son estomac. Une série d’opérations menée en Inde a permis de retirer ces membres en excès.

 

Un bébé au cas assez exceptionnel

Âgé de sept mois, le petit Karam vivait avec huit bras et jambes, dont deux sortaient de son estomac. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce cas exceptionnel n’est pas le premier dans l’histoire, d’autres bébés dans le monde vivent avec ces membres superflus. A l’origine de cette condition extrêmement rare…une fusion. La mère était en fait enceinte de jumeaux au départ, mais ces derniers ont fusionné sans qu’un des fœtus soit totalement absorbé.

 

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles

Incapable de surmonter cette condition de vie, le père se disait même « horrifié » à la vue de son enfant. Dans l’espoir de voir son fils grandir comme un enfant normal, il a donc décidé de l’emmener en Inde, dans l’un des hôpitaux de la capitale. Là-bas, les chirurgiens ont pratiqué une importante série d’opérations, dont la plupart n’avaient jamais été tentées. L’équipe médicale a d’abord procédé en retirant les deux membres accrochés à l’estomac. Après avoir fait face à des complications cardiaques, les chirurgiens ont réussi à maintenir le nourrisson en vie. Une fois cette épreuve passée, les trois autres membres restants ont aussi pu être retirés.

Après plusieurs mois d’opérations, le bébé se porte donc bien mais il n’en a pas fini avec les hôpitaux : en grandissant, il aura besoin d’autres opérations pour corriger certaines anomalies.

 

A lire aussi >> Un bébé naît à bord de «l’Aquarius», le bateau qui sauve les migrants