« Viva Coco Cuba Libre », pouvait-on lire sur les tops présentés par Karl Lagerfeld dans les rues de la Havane pour le défilé Chanel Croisière 2017, le 4 mai dernier.
Près d’une centaine de silhouettes se sont croisées, sur le Boulevard Paseo del Prado, privatisé pour l’occasion. A bord de ce voyage étaient invités le mannequin Gisele Bündchen, l’acteur Vin Diesel ou encore l’actrice Tilda Swinton, aux côtés d’une pléiade de personnalités, le tout transporté dans pas moins de 170 Chevrolets et Cadillacs vintage, selon Vogue UK.

Vogue Paris sur Instagram

Vogue Paris sur Instagram

Une croisière hommage pour un Karl revenant
sur le rivage 
de son talent

Parce qu’il était difficile, jusqu’à ce jour, de retrouver la vraie valeur de Chanel. Petite déception sur ses précédents shows, Lagerfeld se rattrape avec (ca)brio : des robes fluides imprimées de ces fameuses voitures fifties, le retour du mâle à l’élégance surannée mais jamais périmée, de la modernité, en somme, comme elle doit être aujourd’hui, avec des influences passées assumées et l’assurance d’un vêtement qui peut se porter par tous.

Chanel Cruise 2016/2017 - Photos : Vogue Runway

Chanel Cruise 2016/2017 – Photos : Vogue Runway

Nouveau lieu, nouvelles inspirations : des clins d’oeil – dans un univers qui ne sourit jamais – il y en a eu. Nous retiendrons les musiciens traditionnels qui ont orchestré la séance ; le béret, rappelant savamment un certain Che Guevara ; puis cette veste illuminée de Mr Lagerfeld signée Saint Laurent by Hedi Slimane, fraichement parti de son poste de directeur artistique de la Maison, au profit d’Anthony Vaccarello (dont on attend les créations en juin prochain pour son défilé Homme, à Paris).

Photographe : Adalberto Roque/AFP/Getty Images

Photographe : Adalberto Roque/AFP/Getty Images

A la (re)découverte du « Nouveau Monde » 2.0

Après la venue historique du Président américain Barack Obama en mars dernier pour tenter de défaire l’embargo cubain communiste, le concert des Rolling Stones peu de temps après, voilà que Cuba s’ouvre à la mode (et inversement). Enfin au monde entier, plus précisément. Rappelons qu’en janvier 2016, François Hollande recevait Raul Castro pour signer des accords économiques majeurs entre les deux pays.
Mariela Castro, la fille du Président, aussi activiste importante pour les droits des gays sur l’île, s’est largement réjoui de cet événement auprès de The Guardian :

« Le monde est enfin prêt à s’ouvrir à Cuba. Tout le monde veut y venir et goûter le fuit défendu. »

Pomme de discorde, cependant, dans les rues de La Havane. Auprès des riverains, les avis étaient mitigés, certains se réjouissant de rencontrer pour la première fois autant de luxe dans leur ville, d’autres déplorant un spectacle capitaliste clinquant humiliant pour des habitants qui, pour la plupart employés par l’Etat, ne vivent qu’avec un peu plus de 20€ par mois, selon Reuters.

Ce show public restera néanmoins longtemps dans les mémoires, tant pour son apport esthétique que politique. Karl Lagerfeld est-il devenu le Christophe Colomb 2.0 ? En tout cas, son exploit réside bel et bien dans le fait qu’il réussira à enthousiasmer toutes les agences de voyages, cet été, à l’international.

In fine, la Croisière Chanel s’est bien amusée, auprès d’une Coco (presque) ressuscitée.

Credit : The Chanel cruise 2016/2017 show in Havana, Cuba. Photo: Chanel