Un adolescent de 13 ans, Noah Inman, est mort à cause d’une balle perdue tombée du ciel à Chicago.

 

Noah Inman est mort à Chicago samedi 8 juillet. L’adolescent de 13 ans jouait au basket vers 21h30 avec ses amis le premier juillet et est soudainement tombé à terre à Hammond, dans l’Indiana, à quelques kilomètres de Chicago. Les témoins et ses camarades ont d’abord cru à une crise d’épilepsie. Mais finalement, le rapport des autorités indique qu’il est mort après avoir reçu une balle tombée du ciel, que quelqu’un du quartier avait du tirer en l’air, comme des feux d’artifice. C’est ce qu’ont communiqué les médecins également.

Les secours sont rapidement arrivés sur place mais n’ont rien pu faire pour le sauver. Il a été transporté ensuite à l’hôpital de Chicago. Noah est finalement décédé le samedi 8 juillet en fin de journée, après avoir passé 7 jours entre la vie et la mort.

 

Pile dans l’axe

Lorsqu’une balle est tirée en l’air verticalement, elle finit toujours par perdre de la vitesse et par retomber au sol. Mais lorsqu’elle est tirée dans un axe oblique, elle fait forcément des dégâts à l’impact. Noah Inman se trouvait malheureusement de l’axe de cette balle perdue.

 

 Il est illégal de tirer avec une arme dans la ville de Hammond, même en l’air. Le soir du nouvel an 2017, le Shérif de Highlands Park, en Californie, avait mis en garde contre le danger des tirs en l’air :  « Une balle tiré en l’air peut revenir au sol à la vitesse de 200 mètres/seconde, suffisamment vite pour transpercer le crâne de quelqu’un ».

Ce n’est pas la première fois qu’un malchanceux meurt à cause d’une balle perdue aux Etats-Unis. En effet, plusieurs dizaines de personnes sont décédées au cours des dernières années, dont une quinquagénaire d’Atlanta, une enfant de 11 ans à Phoenix et un bébé à la Nouvelle-Orléans. Et des centaines d’autres ont été blessées.

 

Ses coéquipiers lui rendent hommage

L’équipe de basketball de Noah a tenu à rendre hommage au jeune garçon. Ses coéquipiers de Highland Babe Ruth All-Star ont ainsi porté une casquette portant l’inscription « NI 12 », en référence aux initiales et au numéro de maillot du jeune garçon. Sur le terrain, chaque action était applaudie d’un « 1-2-4-N-O-A-H ! » en choeur. Juan Maldonado, l’entraîneur de cette équipe a lui déclaré : « Nous avons joué trois matchs ce week-end, en les écoutant chanter à chaque instant, cela m’a profondément ému. Mon fils est aussi dans l’équipe. Mais Noah, que j’entraîne depuis qu’il a débuté le baseball, n’est plus là ».

L’affaire est toujours en cours d’enquête, notamment pour déterminer qui est à l’origine de cette balle perdue.

Chicago est une des villes les plus dangereuses des Etats-Unis. Statistiquement, quelqu’un se fait tirer dessus toutes les trois heures et plus d’américains sont morts dans cette ville que pendant les guerres en Iraq et en Afghanistan.

 

A lire aussi : Chicago: Un enfant de 2 ans abattu en direct sur Facebook Live.