3,29 millions de chômeurs en septembre : un nouveau record

Sur un an, il y a eu une augmentation de 8,1% de demandeurs d’emploi. Pour le ministre du travail Michel Sapin cette hausse n’est pas une surprise qui s’attendait à ce que les chiffres ne soient « pas bons ». Pôle Emploi avait en effet prévenu que la forte baisse du chômage du mois d’août (3,23 millions de chômeurs, soit 50 000 de moins qu’en juillet) n’était qu’un mirage, à cause d’une panne informatique chez l’opérateur téléphonique SFR empêchant de nombreux demandeurs d’emplois de recevoir des messages de Pôle Emploi afin de leur rappeler d’actualiser leur situation. Les retardataires ont fini par se présenter en septembre, venant exagérer les statistiques. Mais, pour le président de l’UMP, Jean-François Copé, ce chiffre «catastrophique ne peut pas être imputé au seul bug informatique d’août comme Michel Sapin tente de le faire croire pour exonérer le gouvernement de ses responsabilités»

 « Une évidente décélération » du chômage (François Hollande)

Malgré les mauvais chiffres de septembre, lors du conseil européen qui s’est tenu jeudi 24 octobre à Bruxelles, le Président n’a pas changé de ligne de mire et a continué à se montrer confiant concernant l’inversion de la courbe « d’ici à la fin de l’année ». Pour lui « il y a une évidente décélération par rapport à ce que nous constations depuis 1 an où le chômage augmentait de 30000 à 40000 par mois »

« Plus forte sera la reprise, plus certaine sera la perspective d’inverser la courbe du chômage » a-t-il poursuivi avouant tout de même que pour l’instant la reprise est encore trop timide.

Le « retour de l’emploi » est prévu d’ici Noël (Jean-Marc Ayrault)

Lors d’une interview accordée à Ouest France ce vendredi, Jean Marc Ayrault s’est dit croire en une inversion de la courbe du chômage avant Noël même si le nombre de chômeus sans activité a atteint un record en septembre. Pour illustrer ses propos, le premier ministre a avancé des chiffres «au premier trimestre, on comptait 1000 chômeurs de plus par jour ; au 2e trimestre, 600 par jour ; et au 3e trimestre, 200 par jour»

« C’est évidemment toujours trop », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que « la bataille » du gouvernement continue pour « inverser la courbe du chômage à la fin de l’année, et durablement ». « Alors que l’on nous prédisait une récession pour 2013, nous avons un retour de la croissance, poursuit le premier ministre. Nous aurons une accélération de cette croissance en 2014 et le retour de l’emploi », déclare-t-il. Concernant les 100000 emplois d’avenir ils « seront atteints d’ici à la fin d’année. On ne redresse pas en un an et demi un pays qui s’est dégradé pendant dix ans », affirme t-il