Qualifié pour la première fois en demi-finale de Ligue Europa, l’OL vient d’écrire une nouvelle page de son histoire suite à son succès sur Besiktas à Istanbul ce jeudi. Malgré la domination turque (1-2), les Lyonnais ont profité de l’avantage du match aller (2-1) pour assurer leur ticket à l’issue de la séance de tirs au but (7-6).

Les Lyonnais sont venus à bout du Besiktas à l’issue d’un match riche en suspense à Istanbul. (L’Equipe.fr)

 

Alerté dès l’entame par des tentatives de Tosun (2e, 5e), Anthony Lopez a réalisé deux arrêts décisifs dans les premiers instants. Les Gones, en manque de réussite sur une multitude d’occasions manquées à l’aller, ont nourri les premiers regrets à l’image de Tolisso au quart d’heure de jeu (14e). Sur un corner rapidement joué, Talisca a trouvé l’ouverture du score suite à une frappe en pivot en faveur des Turcs (27e).

Mais les Lyonnais sont revenus plein d’inspiration pour conclure un bon mouvement collectif par l’intermédiaire de Lacazette (34e). A la faveur d’un magnifique une-deux avec Gonalons, l’attaquant français s’est illustré d’un superbe lob devant Fabri suite à une transmission en cloche de son compatriote. Auteur d’une frappe repoussée par le poteau, le buteur lyonnais a ensuite manqué de réussite peu avant la pause (41e).

L’OL a failli nourrir des regrets

Au retour des vestiaires, les joueurs du Besiktas ont manqué de prendre l’avantage suite à une belle tête plongeante de Tosun (56e). Le doublé de Talisca de la tête a alors permis au club turc de remettre les compteurs à zéro et de compenser le score du match aller avant l’heure de jeu (58e). La dernière demi-heure de jeu s’est caractérisée par une succession d’occasions manquées pour les Rhodaniens.

Malheureux, Alexandre Lacazette a notamment buté sur Fabri (68e) avant que le montant ne lui fasse de nouveau défaut sur sa balle de match (90e). Impérial de la tête, Diakhaby a également créé le danger à deux reprises (79e, 88e) tandis que Babel a vendangé une opportunité côté turc (85e). Les gardiens se sont alors livrés à de nouvelles parades lors de la prolongation. Anthony Lopes a écarté le premier la frappe de Tosun (107e) avant que Corentin Tolisso ne voit sa frappe repoussée par Fabri (112e).

Gonalons met un terme au suspense

Les deux clubs n’étant pas parvenus à se départager à l’issue des trente minutes supplémentaires, c’est lors de la séance de tirs au but que Maxime Gonalons a offert la victoire aux Lyonnais. Après que Christophe Jallet a manqué la balle de match lyonnaise, le milieu français a profité du faux pas de Mitrovic pour tuer le suspense. La première qualification en demi-finale de Ligue Europa pour le club rhodanien.

Marius Bocquet