Depuis hier soir 20 heures, l’Eglise connaît le nom du successeur de Benoît XVI: François 1er, archevêque de Buenos Aires et surtout premier pape sud-américain. L’Argentin Jorge Mario Bergoglio a été élu à la surprise générale afin de succéder à Benoît XVI suite à sa démission historique le 28 février dernier. Il a choisi le nom de François, porté pour la première fois par un souverain pontife. À 76 ans, il est le premier jésuite à monter sur le trône de Saint Pierre. Le cardinal français Jean-Louis Tauran a prononcé la formule « Habemus papam » et le 266ème pape de l’histoire est apparu au balcon pour sa première bénédiction urbi et orbi.

article_bergoglio

Dès les premières heures, le nouveau pape était annoncé comme François 1er. Ceci devait bien marquer le fait que le prénom choisit serait inédit. Mais le Vatican a finalement rectifié l’annonce : il se nommera simplement François.  Pour ce qui est du nom « François 1er »: il ne s’agit pas d’un hommage à notre célèbre roi de France. L’inspiration vient plutôt du saint italien François d’Assise, né en 1181 et mort en 1226, réputé pour avoir fondé l’Ordre des frères mineurs, un ordre religieux catholique d’origine italienne. Cette confrérie a donné naissance à la célèbre famille franciscaine.

pape-francoi

Hier soir, les chefs d’État se sont empressés de féliciter le nouveau pape. À 21h12, François Hollande a adressé ses félicitations, ses salutations et ses vœux les plus sincères. Peu après les premiers mots du pape vers à 21h48, c’est Barack Obama qui a imité François Hollande. Le chef d’État américain voit en François le «défenseur des pauvres et des plus vulnérables d’entre nous». «En tant que premier pape issu des Amériques, son élection exprime également la force et la vitalité d’une région de plus en plus importante dans l’évolution du monde et, aux côtés de millions d’Américains hispaniques, nous, aux Etats-Unis, partageons la joie de ce jour historique» . La messe inaugurale du pape François 1er aura lieu le 19 mars prochain.

Ahmed MIZI