Le Président français François Hollande figure ce vendredi dans liste des 100 personnalités les plus influentes du monde, dressée par le magazine new-yorkais Time. 

Qui l’eût cru ? Alors que François Hollande n’a jamais été aussi impopulaire en France, le Président de la République fait partie de la liste du Time des 100 personnalités les plus influentes du monde. Il y figure aux côtés de Christine Lagarde, Leonardo Di Caprio, Mark Zuckerberg, le pape François et Caitlyn Jenner entre autres.

Cette liste n’est pas un classement mais un mélange de personnalités plus ou moins connues classées en 5 catégories : « leaders », « géants », « artistes », « pionniers » et « icônes ». Selon le magazine, ces personnalités ont « toutes une leçon à enseigner », « elles incarnent toutes une avancée d’une façon ou d’une autre ». Autre particularité, les courts portraits qui leur sont consacrés sont rédigés par des personnalités et non des journalistes.

Les « leaders »

C’est dans la catégorie « leaders » que François Hollande a été classé, tout comme la directrice du FMI Christine Lagarde, le secrétaire d’Etat américain John Kerry (pour son accord trouvé avec l’Iran en juillet dernier) et la Chancelière allemande Angela Merkel. Le philosophe français Bernard Henri-Lévy, chargé par le Time de rédiger le portrait de François Hollande, a ainsi écrit : « Quoi que nous puissions penser de Hollande sur le front intérieur, pendant quatre ans, il a agi comme un grand leader mondial. Cela n’est pas une opinion. C’est un fait », écrit le philosophe. BHL ose même, en terre américaine, qualifier Hollande d’ « anti-Obama » : « l’un se tient en arrière-plan, l’autre dirige de devant ».

Le nouveau Président argentin Mauricio Macri, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et la femme d’Etat birmane Aung San Suu Kyi (dont Barack Obama a rédigé le portrait) sont également présents chez les « leaders ». Le magazine a aussi pensé à faire une petite place aux 4 candidats à l’élection présidentielle américaine : Donald Trump, Hilary Clinton, Bernie Sanders et Ted Cruz.

Les « icônes »

Leonardo Di Caprio, acteur récemment oscarisé et défenseur de l’environnement (avec un portrait signé John Kerry) est là parmi les « icônes ». Les chanteuses Adele (décrite par l’actrice Jennifer Lawrence) et Nicki Minaj, la mannequin Karlie Kloss (par la créatrice mythique Diane von Furstenberg) sont aussi primées, comme le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu.

Les « géants »

Le fondateur de Facebook Marc Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan (portraitisés par Bill et Melinda Gates), le pape François (par le vice-président américain Joe Biden, qui est catholique), le basketteur Stephen Curry et la nageuse américaine Katie Ledecky (déjà quadruple-championne olympique et détentrice de trois records du monde) sont parmi les « géants » du Time.

« Les pionniers »

L’environnementaliste indienne Sunita Narain représente la catégorie « pionniers », avec la jeune yazidi Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle du groupe Etat Islamique devenue porte-voix de sa communauté (et nominée pour le prix nobel de la paix). On y retrouve aussi Caitlyn Jenner, du clan Kardashian, l’ancien athlète de décathlon devenue une icône des LGBT en devenant transexuelle.

« Les artistes »

Enfin chez les artistes, le Time a sélectionné l’actrice sud-africaine Charlize Theron, l’Américaine Julia Louis Dreyfus, la designer chinoise Guo Pei, et l’acteur Mark Rylance, dont le portrait est écrit par le réalisateur Steven Spielberg. La toute jeune chanteuse Ariana Grande est également là.

Marine Le Pen quitte la liste du Time

Marine Le Pen n’apparaît pas cette année dans la liste du Time. Présente en 2015, la présidente du FN avait voulu surfer sur cette vague en assistant au gala du magazine à New York quelques jours après la parution de la liste. Nicolas Sarkozy et le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet faisaient également partie de la liste l’année dernière pour y disparaître cette année. Angela Merkel conserve elle sa place parmi ce Top 100 cette année.

*Image en une : liberation.fr