Vendredi 1er septembre, un guide VMI est publié sur la toile. Supposé rester secret et déterminer ce que couvre réellement la garantie Apple, il a fuité sur une Dropbox. Malheureusement pour la confidentialité, les équipes de Business Insider UK ne l’ont pas manqué.

Le guide VMI, pour Visual/Mechanical Inspection, est le document de 22 pages sur lequel se basent les techniciens Apple pour effectuer ou non les réparations de nos produits sous garantie. Business Insider s’est procuré la version de mars 2017 concernant les iPhone 6, 6s et 7. La fuite de ce guide sur la toile nous fait découvrir quelles dégradations sont comprises dans la garantie Apple.

Ce qu’on savait sur la garantie Apple

Apple s’engage à respecter la loi des pays où il exerce. De ce fait, en France, Apple doit appliquer sa garantie en adéquation avec le Code de la consommation français. Dans les conditions d’utilisation, on peut lire :

« Apple garantit les produits matériels et les accessoires de la marque Apple contenus dans les emballages d’origine contre tout défaut matériel et de fabrication s’ils sont utilisés conformément aux manuels de l’utilisateur d’Apple […] pendant une période d’UN (1) AN »

Pas de grande révélation donc, si les techniciens Apple refusent d’appliquer la garantie suite à l’intervention d’un tiers étranger au réseau du fabricant. Pourtant pour des raisons aussi diverses que variées, les utilisateurs Apple ont pu constater que les dommages  n’étaient pas tous traités de la même manière. En magasin, la garantie couvre parfois la réparation mais dans d’autres cas, soit il faut payer, soit Apple refuse simplement de procéder à la réparation, au remplacement ou au remboursement.

Le guide VMI : la face cachée de la garantie Apple

Le guide VMI existe pour tous les produits Apple. Il repose sur un système de classement coloré pour aider visuellement les techniciens de la marque. En vert, ce que la garantie prend en charge sans frais. En orange, les interventions payantes. Enfin, en rouge, les réparations qu’Apple ne s’engage pas à faire. Par exemple, une fissure de la taille d’un cheveux est comprise dans la garantie, mais plusieurs fissures requièrent un paiement par le client.

Le document de 22 pages détaille aussi avec précision les démarches à suivre face aux différentes réclamations. Des composantes à vérifier jusqu’aux questions à poser au propriétaire du produit, en passant par ce qu’il faut faire en fonction des réponses… Rien n’est laissé au hasard.

Egratignures, rayures ou encore marques faites par la housse… Apple ne cautionne pas qu’on ne chérisse pas son produit phare. Toutes les dégradations esthétiques ne sont pas prises en charge par la garantie.