L’équipe de Radio VL s’est arrêtée sur l’Ile de Ré pendant sa tournée d’été le 27 juillet 2017. Elle a rencontré Louis Dussoulier fondateur de la boutique de prêt-à-porter Hyza&Luwi, qui fabrique des vêtements en coton biologique.

Louis Dussoulier est un jeune entrepreneur de 20 ans, originaire de l’Ile de Ré, qui décide en 2015 de lancer sa propre marque de vêtements en coton biologique issu du commerce équitable.

Hyza&Luwi, une histoire familiale

La marque qualifiée de « chic et décontractée » par Ré à la Hune est le résultat d’une ambition d’adolescent. En vacances en République Dominicaine en 2013, Louis aspirait déjà à apporter de l’innovation dans le textile en voulant ramener des t-shirts à tâches fluorescentes en France. Encore jugé trop jeune, cette première tentative est freinée par ses parents.

Mais deux ans plus tard, l’envie ne s’estompe pas. « La passion c’est surtout d’entreprendre, je ne savais pas du tout au début que j’allais faire des vêtements » nous confie Louis. Après plusieurs essais d’échantillons, il finit par trouver la qualité qui lui correspond le mieux dans la gamme de coton biologique. Il emménage alors sa marque dans la boutique de sa mère, Isabelle, située à la Couarde. Hyza&Luwi voit le jour avec cette version originale de leurs prénoms.

Fourni en Belgique, avec son entreprise de sérigraphie située à Nantes, Hyza&Luwi offre une collection variée. Les produits, tous marqués du logo HL, comprennent aussi bien des vêtements que des accessoires. Hommes, femmes et enfants peuvent y trouver des t-shirts, polos, chemises, sweats, vestes…

Mais qu’est-ce que le coton bio ?

Eh oui, ça existe. Comme le souligne le créateur de Hyza&Luwi, « c’est plus confortable, plus doux et mieux pour la peau ». La prise de conscience sur la nécessité de consommer différemment se fait à toutes les échelles.
Le coton bio, comme son nom l’indique, est issu d’une culture biologique. Afin de rester éco responsable et d’assurer l’amortissement de l’impact écologique, il existe même aujourd’hui des labels bio. Tout ce qui est certifié notamment par le référentiel GOTS assure les étapes de transformation du textile de manière biologique.
La marque de sous-vêtements et de lingerie Blue Buck, par exemple, a même intégré un aspect numérique. Avec le QR code sur les étiquettes des vêtements, il suffit de le scanner pour suivre la chaîne de production.

Des projets sans limite

Après le coton bio, la prise de conscience sur le respect de l’environnement s’enchaîne avec le polyester recyclé chez Hyza&Luwi. Le coupe-vent vient compléter la collection déjà variée. On compte aussi de nombreuses autres matières : l’eucalyptus, la fibre de bois et le lin.

Une stratégie de communication portée par le digital

Les modèles et amis de Louis Dussoulier ont de quoi poser pour les catalogues.

De plus, la communication de Hyza&Luwi est en phase avec son temps, moderne et épurée. La marque mise également sur la proximité avec ses jeunes clients.  Louis a la brillante idée de photographier ses acheteurs en boutique afin que ces derniers deviennent des ambassadeurs de la marque.

Depuis, une boutique éphémère a pu ouvrir à La Rochelle pour faire connaître la marque auprès du jeune public. Aujourd’hui, il existe également un magasin à Saint-Martin en plus de celui à la Couarde.

Mais les plans ne s’arrêtent pas là. Le créateur de Hyza&Luwi serait prêt à ouvrir une chaîne de concept store. Toujours en gardant l’esprit qu’il a créé en emménageant dans la boutique de sa mère, Louis pense mêler épicerie fine, salon de thé, boutique de décoration et sa marque de vêtement dans un même lieu sur l’Ile de Ré.

Voir aussi : Radio VL sur l’Ile de Ré

Dans l’attente de tous ces projets, nous pouvons retrouver Hyza&Luwi sur le site internet dès la mi-octobre. Il est présent sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook (@hyzaandluwi). Et tous les week-end de cet hiver, des ventes privées sont prévues en appartement à Paris, Bordeaux, Nantes, Poitiers, Arcacho, Rouen…