Alors que cette technologie se démocratise,  la Poste a décidé de faire le grand saut et se lance dans l’impression 3D. Il s’agit pour l’instant d’une expérimentation qui se limite à la région francilienne (Boulogne-Billancourt « Hôtel de Ville », Paris « Bonne Nouvelle », Paris « La Boétie »), mais on peut déjà imaginer que l’offre sera étendue.

Comment ce passe l’impression ?

C’était bien sûr la grande question car malgré les progrès impressionnants effectués en matière d’impression 3D, cette dernière nécessite encore un certain temps ainsi que du matériel onéreux. Dans les faits, les clients pourront se rendre dans un des trois bureaux proposant l’offre et créer leurs objets avec l’aide d’un agent spécialement formé pour l’occasion.
« Des postiers, conseillers 3D accompagnent les clients dans leur découverte. Ils ont tous bénéficié d’une formation leur permettant d’appréhender cette nouvelle
technologie et d’aider les clients à faire les bons choix techniques »
Entre apporter vos propres projets ou alors choisir parmi un catalogue proposé par le groupe que vous pouvez personnaliser (coque de smartphone, tasse,etc.) vous aurez l’embarras du choix.
Malgré tout, les impressions ne se feront pas surplace ou du moins pas toutes, donc il sera parfois impossible de partir directement avec votre produit. Le groupe postal s’est associé pour l’occasion avec Sculpteo, spécialiste de cette technologie depuis quelques années qui effectuera les impressions les plus complexes.

Pourquoi la Poste ?

Lorsque l’on demande « pourquoi la Poste plutôt que les services web ? » la réponse est rapide : « le conseil, le service ». En effet, le groupe compte jouer sur sa présence physique et ses conseils personnalisés. Un argument qui est à prendre en compte quand on voit les différentes techniques existantes et le manque d’informations des utilisateurs lambdas.
Par ailleurs la Poste ne se contentera pas de la technique du fil fondu, mais proposera —presque— l’ensemble des technologies disponibles aujourd’hui telles que la  stéréolithographie ou le frittage de poudre.

 

imprim3d

Une imprimante installée dans un bureau de poste

Reste une question : le prix. Pour l’instant pas de grille tarifaire, mais des devis personnalisés pour chaque impression même si l’on parle d’environ 30€ pour une coque pour smartphone personnalisée.