Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1 à commencer par le succès du PSG face à l’OL en clôture de cette 30e journée de championnat.

Le Paris Saint-Germain se devait d’assurer la victoire face à l’Olympique lyonnais ce dimanche (2-1). Adrien Rabiot et Julian Draxler ont contribué au succès parisien qui permet au club de la capitale de rester à trois points de Monaco sur la deuxième marche du podium. Un podium qui s’éloigne en revanche pour l’OL, désormais à quatorze points de Nice.

Les Parisiens, à l’image de Pastore, ont dominé l’OL (2-1) et restent ainsi au contact de Monaco dans la course au titre. (AFP)

 

Les Rhodaniens n’ont pourtant pas tardé à inscrire le premier but de la soirée par l’intermédiaire d’Alexandre Lacazette sur corner (6e). Suite à une déviation de Raphael, l’attaquant français a surgi au second poteau pour propulser le cuir au fond des filets. Après une nouvelle alerte venue de Diakhaby quelques instants plus tard, Kevin Trapp s’est vu sauvé par son poteau avant de se saisir du ballon (9e).

Pastore auteur de deux passes décisives

Malgré l’ouverture du score rapide de la part des Lyonnais, les joueurs d’Unai Emery ont su mettre le pied sur le ballon pour reprendre le contrôle du match. Les Franciliens se sont peu à peu installés dans le camp lyonnais avant d’égaliser grâce à Adrien Rabiot sur un centre en retrait de Pastore (34e). Sur une nouvelle offrande, l’Argentin a ensuite servi Draxler qui s’est chargé de prendre l’avantage au niveau du point de penalty (40e).

Les Parisiens, à l’image de Pastore, ont tenté de mettre la pression sur l’OL, contraint de reculer en seconde période. La formation parisienne n’est toutefois pas parvenue à se mettre à l’abri malgré les tentatives de Di Maria (74e) et Matuidi (83e). Le PSG conserve finalement son avantage de deux buts à rien tandis que l’OL s’incline et se retrouve en plus privé de Lacazette, sorti blessé après la pause (52e).

Monaco conserve la tête du championnat

L’AS Monaco vient de signer un nouveau large succès lors de son déplacement à Caen ce dimanche (0-3). Quatre jours après leur succès face à Manchester City, les joueurs de Leonardo Jardim se sont illustrés grâce à des réalisations signées Kylian Mbappé, crédité d’un doublé (13e, 81e), ainsi que Fabinho sur penalty (49e). Le système en 5-3-2 mis en place par Patrice Garande a rapidement été dépassé par les événements et ce dès l’ouverture du score monégasque. Après avoir sollicité un dédoublement avec Valère Germain, le jeune tricolore Kylian Mbappé (18 ans) a pris le meilleur sur Ben Youssef et Yahia avant de tromper Vercoutre d’une frappe croisée (13e).

Auteur d’un doublé face à Caen, Kylian Mbappé permet à l’ASM de rester favori dans la conquête du titre en championnat. (S.Boue/L’Equipe)

 

Accroché par Da Silva dans la surface, l’attaquant français a ensuite hérité d’un penalty que Fabinho s’est chargé de transformer au retour des vestiaires (48e). Celui qui avait ouvert le score face aux Citizens mercredi s’est encore montré décisif ce week-end en inscrivant un troisième but de la tête en fin de match (81e). Cet ample succès ne fait que confirmer la dynamique actuelle de l’équipe, escortée par son jeune prodige en tête du championnat.

Bordeaux prend sa revanche et rend hommage à Jean-Louis Triaud face à Montpellier

Les Girondins de Bordeaux ont rendu un bel hommage à leur ancien président Jean-Louis Triaud, tant sur la pelouse que dans les tribunes. Les hommes de Jocelyn Gourvennec ont pris leur revanche sur le 4-0 subi à l’aller en l’emportant à domicile samedi soir (5-1).

Mis en difficulté en début de match après avoir multiplié les erreurs défensives, il aura suffi de sept minutes au club aquitain pour plier le match à la demi-heure de jeu. Diego Rolan a d’abord ouvert le score sur un long service de Contento (25e) avant que Younousse Sankharé ne double la mise en faveur des Bordelais (30e). Suite à une main de Hilton dans les dix-huit mètres, les Montpelliérains ont concédé un penalty, profitant à Valentin Vada pour le 3-0 (32e).

Après leur naufrage lors du match aller en décembre dernier (4-0), les Girondins ont pris leur revanche face au club héraultais (5-1). (AFP)

 

Après la pause, Ryad Boudebouz a bénéficié d’un tir aux onze mètres pour égaliser suite à une main de Sankharé. Diego Rolan a ensuite mis fin au suspense suite à un centre en retrait de Youssouf Sabaly (77e). Le cauchemar héraultais s’est poursuivi par l’expulsion de Congré pour un tacle irrégulier sur Adam Ounas (81e) avant que Malcom n’enfonce le clou (90+2). Les Bordelais conservent ainsi leur 6e place derrière l’OM (5e), tandis que Montpellier occupe la 15e place à cinq points de la zone de relégation.

Le Gym se laisse distancer à Nantes

Le club niçois, tenu en échec à Nantes ce samedi (1-1), peine à rivaliser avec Monaco et Paris en cette fin de saison. Un match nul qui semble logique au vu de la physionomie du match, bien que les Canaris auraient pu bénéficier d’un penalty en fin de rencontre pour une faute non sanctionnée d’Eysseric sur Nakoulma. Les Aiglons ne se sont pas suffisamment montrés dangereux pour espérer l’emporter et ont égalisé sur leur premier tir cadré de la partie par l’intermédiaire de Seri (28e).

L’OGC Nice, tenu en échec à Nantes, a égalisé par l’intermédiaire de Jean-Michaël Seri à la demi-heure de jeu (1-1). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

 

Les joueurs de Lucien Favre ont même parfois fait preuve de fébrilité défensivement à l’image de l’ouverture du score d’Emiliano Sala au point de penalty (22e). Adrien Thomasson avait auparavant déjà alerté la cage azuréenne d’une frappe enroulée (15e). Les Nantais ont manqué de prendre l’avantage sur la tentative de Nakoulma s’échouant par deux fois sur la barre (55e) ou sur le ballon piqué mal ajusté de Sala (78e). Le Gym reste donc à la troisième marche du podium pendant que Nantes (10e) se situe à mi-tableau.

Lille et Marseille se neutralisent sur un score nul et vierge

Auteurs d’un triste match nul vendredi soir, le LOSC et l’OM se sont quittés sur un score vierge au stade Pierre-Mauroy vendredi soir (0-0). Seul Nicolas De Préville s’est montré inquiétant à l’issue d’une première période soporifique (14e), tandis que Thauvin (49e) et Cabella (53e) n’ont pas su trouver la faille en seconde mi-temps. Yohann Pelé a ensuite détourné une tête d’Eder sur la barre (84e) avant que Clinton Njie ne se procure une ultime opportunité d’ouvrir le score dans le temps additionnel (90+2). Au terme d’une rencontre peu spectaculaire, le résultat n’arrange finalement aucune des deux équipes. L’OM manque l’occasion de se rapprocher de la 4e place, tandis que le club nordiste (14e) n’est toujours pas assuré du maintien.

Lorient s’arrache à Nancy, Saint-Etienne l’emporte à Dijon

Sur les autres pelouses, Metz enfonce Bastia (1-0) en l’emportant grâce à un but contre son camp de Cioni (47e). Saint-Etienne s’est imposé sur le même score à Dijon après que Jordan Veretout a ouvert la marque en fin de match (78e). Nancy s’est incliné lors de la réception de Lorient (2-3) après avoir pourtant fait le break en première période par l’intermédiaire de Maouassa (27e) et Dia (43e). Moukandjo (66e), Lautoa (86e) et Mvuemba (90+4) ont finalement permis aux Merlus d’arracher la victoire à l’extérieur. De son côté, Angers s’est illustré grâce à des réalisations signées Bamba (63e), Mangani (69e) et Diedhiou (83e), tandis que Toulouse et Rennes se sont quittés sur un score nul et vierge au Stadium (0-0).

Marius Bocquet