Au terme de cette première journée des phases de poules de la ligue des champions, les clubs anglais ont su se montrer dominants face à leurs adversaires respectifs. Depuis 2012, plus aucun club britannique n’a atteint la finale de la compétition, et ce, malgré le nombre de participants. Retour sur ces soirées riches en buts.

Le gros calibre pour Tottenham

Des cinq clubs en lice, ce sont les Spurs qui ont affronté la meilleure équipe sur le papier, j’ai nommé le Borussia Dortmund. Pourtant leader de la bundesliga et invaincu cette saison, les hommes de Peter Bosz se sont montrés fébriles et peu en jambe. Et cela s’est ressenti dès la 4e minute, lorsque le sud-coréen, Son Heung-Min, a traversé toute l’aile gauche du terrain pour venir finir à angle fermé. Malgré l’égalisation de Yarrmolenko sept minutes après l’ouverture du score, la défense du BVB a de nouveau cédé quatre minutes plus tard sur un exploit d’Harry Kane. Enfin, l’attaquant anglais a anéanti les espoirs des Allemands en inscrivant un doublé à l’heure de jeu. Score final : 3-1.

Chelsea, United, City : le sans-faute

Treize buts marqués, zéro encaissé. Dans la soirée de mardi, les blues affrontaient la modeste équipe Azerbaïdjanaise du Qarabag FK. Une balade pour les coéquipiers de N’Golo Kanté, qui se sont imposés 6-0. Dans le même temps, les Red Devils ont su venir à bout des Suisses du FC Bâle en l’emportant 3-0. Le lendemain, les Citizens ont atomisé Feynoord sur leur pelouse, 0-4.
Clubs anglais

Tiémoué Bakayoko et Eden Hazard au premier plan cartonnent avec Chelsea contre Qarabag. Crédits : Getty images

Liverpool, mauvais élève

Pour leur grand retour dans la compétition, les Reds de Liverpool ont été tenus en échec sur leur pelouse 2-2. Les hommes de Jurgen Klopp ont fait preuve d’une grande maladresse devant la cage adverse (7 tirs cadrés sur 24) dont un penalty envoyé sur le poteau par Roberto Firmino. À l’inverse, les Espagnols ont fait preuve d’énormément de réalisme, en transformant leurs deux seuls tirs cadrés du match. Pour enfoncer le clou, les Anglais ont fini à dix après l’expulsion de Joe Gomez.
Clubs anglais

Les Sévillans en blanc ont tenu tête aux Reds de Liverpool. Crédits : PAUL ELLIS/Getty Images