Le MaMA est sans doute le meilleur événement musical de l’automne pour reprendre des forces après le blues de la rentrée.

Du 18 au 20 octobre, plus de 120 artistes vont se succéder dans 12 salles à Pigalle et Montmartre.

Au-delà de l’offre pléthorique de concerts, le MaMA ce sont également plus de 80 talks et ateliers inspirants à destination des professionnels de l’industrie musicale. Le festival se veut donc être un véritable panorama des questions et enjeux contemporains d’une industrie mouvante, en perpétuelle évolution.

C’est également l’occasion pour les professionnels de venir repérer les pépites qui pourront rejoindre les écuries des labels, et pour les artistes de faire la rencontre décisive qui viendra bouleverser leur parcours.

A l’image d’un South By Southwest à la française, le MaMA Festival édition 2017 se veut prescripteur, innovant et plein de jolies découvertes.

Découvrez notre sélection pour cette 8ème édition

Mercredi 18 octobre

Parmi nos coups de coeur, le grand retour du duo électro hip-hop Abstrakt Keal Agram qui viendra nous électriser lors d’une grande soirée au Folie’s Pigalle. Accompagnés d’Etienne de Crécy, Jean Tonique et Superpoze entre autres, c’est l’un des immanquables de cette nouvelle édition du MaMA.

On ne manquera pas de faire un saut du côté du Backstage by The Mill qui accueillera Eddy de Pretto. Conteur de la vie moderne, cet ambassadeur du spleen parisien fait cogner les mots comme personne. Il est également grand vainqueur du Prix du Printemps de Bourges – iNOUïS 2017.

Jeudi 19 octobre

On court à la Cigale retrouver Mai Lan. Pop princess piquante, elle viendra présenter son nouveau cru, un EP de 5 titres avant la sortie de son second album.

Les plus audacieux ne manqueront pas la performance de Meute à la Machine. Ce « Techno Marching Band » allemand sait créer comme personne un dialogue avec son public. On a hâte de se laisser ébouriffer par leur performance !

Vendredi 20 octobre

Promenade dans l’univers organique et doux de Chapelier Fou. Ce multi-instrumentiste surdoué revient pour envoûter le Théâtre J. Decour avec ses compositions célestes et délicates.

Pour ceux qui veulent pousser les murs, ne manquez pas Matt Bastard. L’ex-leader du groupe Skip the Use et véritable bête de scène viendra retourner la Cigale !

Enfin, les oiseaux de nuit se retrouveront à La Machine. En bonne compagnie avec la bien-aimée Epsilove du label Antinote, ainsi que Low Jack pour taper du pied joyeusement.

Rendez-vous sur le site du festival pour prendre vos billets, et découvrir l’ensemble de la programmation !