Surprise de l’E3 2017, le crossover improbable Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle était aussi attendu que redouté… Verdict ?

Nombreuses ont été les mauvaises langues lors du leak de Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle à l’E3 2017, descendant le titre avant même qu’il ait vu le jour. Mais finalement on a un jeu bien loufoque où la stratégie et l’exploration vont de pair et balayent ces moqueries.


À lire : Mario + Lapins Crétins : Kingdom Battle fuite entièrement


Une belle collaboration pour un résultat artistique inspiré

Du point de vue artistique, rien à redire. Le monde classique de Mario et la folie des lapins crétins fusionnent avec perfection, et font place à de nombreux gags qui sauront parler aux joueurs de tous les âges. En plein voyage il arrive de croiser quelques lapins crétins égarés en train de vaquer à leurs occupations, se fondant harmonieusement avec le décor et rajoutant une touche de folie dans le Royaume Champignon. Lapin Peach accro au selfie et jalouse de Peach, Lapin Luigi le grand froussard ou encore Lapin Yoshi (qui se trouve être la folie incarnée)… Chacun ajoute une touche d’humour qui sait se renouveler tout au long du jeu. Les cinématiques auront par exemple droit à quelques variantes selon la composition de l’équipe.

Mario et Lapins Crétins
L’univers du jeu est bien construit et ses mondes d’une grande diversité, bien qu’ils soient réduits au nombre de cinq, dont un hub. On commence notre odyssée par les Jardins Antiques, arrivant par la suite au château de Peach, qui servira de carrefour central. Suivront le Désert Sorbet, Frousselande, et un dernier niveau dont on ne vous gâche pas la surprise. La qualité visuelle est au rendez-vous autant sur l’écran 720p de la Switch que sur la télévision. On retient quelques saccades et une caméra qui se perd parfois dans les ralentis, mais rien de rédhibitoire.

X-COM c’est bien toi ?

Les ficelles stratégiques du titre rappellent évidemment le XCOM de 2K Games, mais Ubisoft en a simplifié la recette sans en trahir l’exigence. Car Mario + The Lapins Crétins est avant tout un jeu de stratégie, qui demandera au fur et à mesure de votre avancement de bien vous creuser les méninges pour battre les ennemies qui se dresseront sur votre chemin : croche-pattes, sauts, pouvoirs spéciaux… Entre deux missions, les phases d’exploration demanderont également de résoudre des énigmes pour récupérer des trésors cachés.

On retrouve 8 personnages jouables : Mario, Luigi, Peach et Yoshi ainsi que leurs alter-egos lapins. Chacun aura une fonction bien particulière qui déterminera votre manière de jouer et d’aborder les combats. Par exemple Lapin Peach est un personnage de soin, Luigi est un sniper, Mario lui est un personnage équilibré. L’équipe devra néanmoins se composer de Mario en leader et d’au moins un lapin, ce qui limite au final les possibilités de tactiques mais encourage les roulements. Chaque personnage peut être amélioré via un arbre de compétences moyennant quelques orbes récupérées après les boss ou les défis.

Une fois le didacticiel terminé, on peut accéder à un mode coopération, où chaque joueur prend les commandes d’une équipe. Il faut alors résoudre à quatre mains divers défis spécialement conçu pour le mode. On regrette hélas l’absence d’un mode versus, ce qui est bien dommage pour le titre et aurait permit de rajouter des heures de jeux et des combats acharnés.

Fun, facile d’accès, agréable en main, mais…

Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle est un jeu qui tout aussi bien au niveau artistique qu’au niveau de la rejouabilité. Il est possible de rejouer chaque niveaux avec les défis restaurés ou d’aller récupérer quelques trésors qu’on aurait manqué. Des pouvoirs débloqués après chaque monde (déplacer les blocs, etc.) encouragent ainsi le joueur à revenir sur les niveaux traversés. L’occasion de glaner quelques pièces et orbes pour s’acheter de l’équipement ou optimiser son équipe.

Le titre est indéniablement plaisant mais l’amusement fait place à l’ennui dans la seconde moitié de l’aventure. Malgré la diversité des environnements, le rythme du jeu – notamment des combats – a tendance à stagner et devenir redondant. Bien que l’on ait une multitude d’ennemis avec pleins de capacités et attaques spéciales, les mouvements restent les mêmes et le manque d’actions réalisables se fait sentir. L’exploration aussi devient lassante, bien que de nombreux défis et énigmes se dressent sur votre chemin. Le manque d’actions réalisable tel que le saut ou s’accroupir pour accéder à d’autres endroits se fait sentir et on regrette la limitation des mouvements.

Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle est donc un jeu agréable qui réussit le pari de fusionner deux mondes dans une expérience tactique originale et astucieuse. Bien qu’il manque un poil d’ambition au niveau de l’exploration le titre reste tout à fait convenable et sympathique. On y passe un bon moment et la folie des lapins fait mouche. Un jeu rafraîchissant et astucieux qui manque cependant d’un peu plus de punch pour en faire un jeu réellement complet.