De jeunes Américains en vacances à Cancùn au Mexique début mars ont commencé à chanter le slogan de Donald Trump « Construisez le mur ! » lors d’un spectacle sur un bateau.

C’est un couple en lune de miel au Mexique qui a raconté les évènements sur Facebook, d’après le Yucatan Times.  « Aujourd’hui, j’étais avec Sully, ma femme (qui est originaire du Mexique) et nous regardions un spectacle sur un bateau au large de Cancun. A la fin du spectacle, un groupe d’Américains (peut-être ivres, peut-être pas) a commencé à chanter le fameux slogan « construisez le mur » de plus en plus fort, » a partagé Anaximandro Amable, citoyen péruvien, sur son profil.

Source : The Yucatan Times

Plusieurs personnes ont apparemment fait part de leur énervement, selon CNews Matin, mais les jeunes américains ont continué à chanter ce slogan rendu célèbre par Donald Trump. En effet, le nouveau président américain a promis à ses électeurs tout au long de sa campagne de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique pour empêcher l’immigration clandestine. Lors de ses meetings, Trump demandait régulièrement à la foule de chanter avec lui : « Construisez un mur ! »

A lire aussi >> Vinci dit non au mur de Trump

Un mur à 15 milliards de dollars

La Maison Blanche a récemment dévoilé le budget pour la construction du mur. Deux milliards de dollars ont été mis de côté par le gouvernement américain pour la construction de cette structure. Le mur frontalier pourrait coûter entre 12 et 15 milliards de dollars au total, selon le NY Times. Il devrait mesurer neuf mètres de hauteur et les candidatures des entreprise qui souhaitent participer à sa construction doivent être présentées au gouvernement américain avant le 29 mars, d’après Les Echos.

La tension ne cesse d’augmenter entre les Etats-Unis et le Mexique. Le média mexicain Yucatan Times a qualifié l’épisode qui s’est déroulé à Cancun « d’inacceptable » dans le titre de son édito. Dans ce dernier, le journal a également indiqué que plusieurs employés du secteur du tourisme se sont plaints d’avoir rencontré de jeunes Américains en Spring Break « insultants, malpolis et dédaigneux envers les Mexicains. »

A lire aussi >> Forte baisse du nombre de migrants interceptés à la frontière mexicaine