Étrange casting que la liste constituée autour de Jacques Kossowski, candidat aux élections municipales à Courbevoie, commune des Hauts-de-Seine de plus de 80 000 habitants. Une liste qui respire plutôt la « désunion » au moment où la ville pourrait basculer en faveur d’un dissident UMP.

De façon inattendue, l’équipe de campagne de Jacques Kossowski a choisi de coopter des personnalités proches du PS. Ce choix traduit une forme de « désunion » reconnaissent plusieurs militants dans l’équipe de campagne du maire sortant. En effet, plusieurs responsables du MODEM qui avaient soutenu l’opposition municipale PS lors de la précédente mandature, rejoignent la liste de Jacques Kossowski. Cette posture parait d’autant plus surprenante que le MODEM soutient ouvertement la liste PS et divers centre menée par Jean-André Lasserre, nouvel homme fort de la Défense, qui siège aujourd’hui dans plusieurs comités stratégiques et rencontre de grands groupes du CAC 40 qui aspirent à une nouvelle gouvernance du quartier.

Vraisemblablement, l’approche surprend beaucoup dans plusieurs quartiers de Courbevoie, dont le Faubourg de l’Arche, annexe Courbevoisienne de la Défense, qui avait massivement voté en faveur d’une alternance lors des dernières cantonales. Dans le contexte actuel, la cooptation du MODEM Pierre Laroche qui avait soutenu l’opposition lors de la prochaine mandature risque de fortement « démobiliser » les prochaines échéances électorales, s’inquiète plusieurs colistiers de Jacques Kossowski prêts à se désister sur un liste adverse au second tour.