Les dix nouveaux épisodes de Profilage saison 8 arriveront sur TF1 le 7 septembre. Nous avons vu ce début de saison et on vous dit pourquoi c’est toujours très bien.

Cet article repose sur les épisodes 1 à 6 de Profilage saison 8.
Il contient des SPOILERS sur la fin de la saison 7 de la série.

C’est quoi Profilage saison 8 ? A la fin de la saison 7, Camille était froidement assassinée par Argos qui faisait son retour dans la vie d’Adèle. L’heure du face à face entre la criminologue et son bourreau aurait-elle enfin sonné ? Dans le même temps, le passé refait surface dans la vie de nos héros au moment même où ils retrouvent confrontés à des enquêtes toujours plus difficiles.

A lire aussi : Adèle vs Camille : les jumeaux diaboliques dans les séries

Profilage saison 8 c’est la saison de la confirmation pour la série. Après le départ d’Odile Vuillemin en début de saison 7, Juliette Roudet était largement parvenue à reprendre le flambeau, apportant une vraie bouffée d’air frais à la série. Dotée d’une caractérisation maîtrisée et d’une mythologie très solide, Adèle confirme son statut de personnage fort de série.
La fin de la saison 7 avait redistribué les cartes en faisant revenir le personnage d’Argos, jusque là à l’état de « menace fantôme« , la saison 8 lui donnera enfin vie (on le mentionnait dès l’arrivée d’Adèle en saison 4). Et de quelle manière ! Le double épisode d’ouverture de la saison est remarquable et prenant, Juliette Roudet électrise une nouvelle fois son rôle. Mais LA bonne idée de cette saison c’est l’acteur choisi pour incarner Argos. À nos confrères d’Allô Ciné, Philippe Bas confiait sur ce choix : « C’est un acteur de théâtre, assez connu au théâtre, qui a une façon de jouer qui est très nuancée, et qui n’est pas forcément ce qu’on attend d’un méchant ». Acteur de théâtre très connu des amateurs de séries, c’est un choix qui prend effectivement à contre pied l’idée que l’on pouvait se faire du personnage, doté d’un jeu qui va sur le même registre qu’Angelo Bison dans Ennemi Public. La surprise est de taille et on ne veut pas vous gâcher le plaisir de le découvrir. On peut juste vous confirmer un choix parfait, un comédien qui apporte retenu et effroi en même temps. Définitivement un grand méchant que cet Argos.

Une fois passé le double épisode d’ouverture, la série enchaîne avec un autre double épisode tout aussi remarquable tant dans l’écriture que dans le jeu. Ce double épisode ainsi que les deux suivants mettent un peu au second plan le fil rouge (légèrement évoqué), sans doute pour ne pas trop perdre un public nouveau qui voudrait rejoindre la série.
Profilage saison 8 confirme aussi un retour au ton décalé des premières saisons que les fans de la série appelaient de leurs vœux et que Juliette Roudet épouse aussi parfaitement. On accroche cependant un peu moins au côté systématique du ressort comique qui repose un peu trop sur les personnages de Hypo, Jess ou Emma, et toujours un peu sur le même registre.

Après deux doubles épisodes d’ouverture très forts, les intrigues des deux suivants sont certes un peu moins puissantes mais tout de même très originales, notamment le 5 très étonnant avec la grande Marie Christine Barrault en guest. Les fans de séries seront aussi contents de retrouver Simon Astier à la tête de l’épisode 6 se déroulant dans le milieu de la boxe.

Après 8 saisons, Profilage confirme qu’elle est toujours une de nos très bonnes séries policières. La série confirme également son bon qualitatif que l’arrivée de Juliette Roudet l’an passé avait installé, elle le confirme avec la présence de guests de choix peu habitués de ce registre (Marie-Christine Barrault ou « Argos »). Fanny Robert et Sophie Lebarbier, désormais secondées par Maxime Berthémy pour tenir les rênes de la série, nous démontrent une nouvelle fois leur talent d’écriture pour transformer une « toute simple » histoire policière en intrigue psychologique complexe qui ne ménage à aucun moment le spectateur.