Microsoft a annoncé lundi 24 juillet la fin des mises à jour de son logiciel Paint. Une nouvelle qui n’avait pas manqué d’attrister les internautes, déjà nostalgiques. Face à cet émoi, Microsoft a finalement revu sa proposition. Retour sur les évènements.

La suppression de Paint ?

Créé il y a 32 ans, en 1985, l’application Paint annonçait ses derniers jours. Microsoft a en effet publié lundi 24 juillet une liste des programmes amenés à être supprimés ou abandonnés dans la prochaine mise à jour de Windows 10, prévue cet automne. Selon le géant de l’informatique, Paint y est « obsolète », l’application « n’est plus en développement et pourrait être supprimée[e] lors de futures mises à jour ».

Une application très populaire

Très populaire, car gratuite, Paint n’a pas su rivaliser avec la concurrence payante, à l’image de Photoshop et Indesign, du groupe Adobe. Mais, malgré ses lacunes, la disparition de Paint n’a pas manqué d’attrister ses nombreux utilisateurs. Particuliers ou entreprises, tous ont fait part de leurs regrets sur les réseaux sociaux.

En effet, Paint a rythmé l’enfance de nombreux internautes.

D’autres ont préféré faire preuve de leurs talents en guise d’hommage.

Même les marques regrettent cette disparition. Certaines ont profité de cette nouvelle pour lancer des concours de dessin – marketing oblige -, tandis que d’autres ont pleuré cette disparition, à l’image de la Paris Games Week.

Un remplaçant plus efficace

Face à ces messages de soutien, Microsoft a finalement revu sa proposition. «Aujourd’hui, nous avons assisté à une incroyable effusion de soutien et de nostalgie autour de Paint. S’il y a quelque chose que nous avons appris, c’est qu’après 32 ans, Paint a encore beaucoup de fans», a écrit Megan Saunder, Imanager chez Microsoft, dans un billet sur le blog de Windows.  Ainsi, des mises à jour du logiciel seront disponibles sur l’application Paint 3D. La vieille version de Paint pourra quant à elle être téléchargée sur le Windows Store.