Le groupe japonais Softbank s’est associé à l’entreprise française Aldebaran Robotics pour concevoir un robot d’une nouvelle dimension, capable de lire les émotions. Ils présentaient hier à la presse leur nouvelle pépite.

Baptisé « Pepper » cet humanoïde devrait être commercialisé dès février 2015, au prix de 1400 €, par le fleuron français dans l’industrie robotique mondiale en partenariat avec le géant de la téléphonie mobile japonaise. Le robot fait environ un 1.20 mètre de haut pour 28 Kg, ne possède pas de jambes mais une base équipé de trois roues, l’ensemble des ses membres s’articulent, mais son corps est surtout bourré de capteurs en tout genre (capteur 3D, de chocs, capteur tactile), de micros et de caméras. Ce nouveau robot est un bijou de technologies. Et pour cause, « Pepper » est présenté par ces créateurs, comme le premier robot capable de lire les émotions. Il utilise en effet des algorithmes lui permettant d’analyser les expressions, mais aussi la tonalité de la voix des humains présents à ses côtés. Une technologie de reconnaissance vocale lui permet également de communiquer avec ses interlocuteurs.

Vidéo de présentation de « Pepper » :

Pepper a été conçu comme une plateforme ouverte aux développeurs pour qu’ils créent de nouvelles applications, un peu sur le même modèle qu’Apple et Google pour les téléphones et tablettes. Des ateliers devraient se tenir à la fin du mois à Paris.

Le PDG Bruno Maisonnier de Aldebaran Robotics ne souhaite pas seulement touché une élite, il veut que leur invention rentre progressivement dans l’ensemble des foyers, comme cela s’était produit pour les ordinateurs : « Nous voulons créer des robots personnels, qui travaillent et vivent avec les gens de façon autonome ». Il rappelle par ailleurs que son entreprise est « leader mondial de la robotique humanoïde, avec plus de 5000 robots Nao utilisés dans 70 pays pour la recherche, l’éducation ou l’aide aux enfants autistes  ».