Sujet à débat depuis de nombreuses années, les médias évoquent souvent les « perturbateurs endocriniens ». Cette expression à connotation péjorative peut parfois effrayer sans savoir réellement pourquoi. Comment comprendre facilement ce que sont les perturbateurs endocriniens ?

Des molécules chimiques capables de dérégler notre système hormonal

Les humains mais également les animaux sont de plus en plus en contact avec un nombre incalculable de molécules qu’on qualifie de « substance à activité endocrinienne ». Elles se trouvent dans nos shampoings, sur nos légumes, dans nos poêles, dans certains médicaments, dans nos produits d’entretiens… Indispensables à notre quotidien, notre corps a appris à interagir avec certaines de ces substances qui peuvent avoir des effets positifs comme le soja, substance d’origine naturelle.

Cependant, dans certains cas, l’interaction avec ces substances à activité endocrinienne peut être considérée comme une perturbation pour notre système hormonal. C’est à partir de là que l’expression de « perturbateur endocrinien » prend sens. Selon l’OMS, ce sont « les substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangère à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ». Les perturbateurs endocriniens peuvent donc engendrer des problèmes de santé majeurs comme des malformations génitales, de l’infertilité ou encore des cancers… Particulièrement à l’égard des femmes enceintes et de leurs bébés.

Trois conseils pour éviter l’interaction de notre système avec les perturbateurs endocriniens

Eviter le plastique pour la cuisine : Le contact des aliments avec le plastique peut avoir des effets nocifs pour notre santé. Ainsi, il faut éviter de faire réchauffer nos plats au micro ondes dans des barquettes en plastique et privilégier les plats en verre.

Favoriser le maquillage bio : Des perturbateurs endocriniens sont également présents dans les cosmétiques. C’est pourquoi, il faut privilégier le maquillage bio ou provenant des labels qui garantissent l’absence de perturbateurs endocriniens.

Laver les vêtements neufs avant de les porter : Il faut se montrer patient avant d’enfiler le nouveau jean que l’on vient de s’offrir en le mettant directement à la machine afin d’éliminer les perturbateurs endocriniens.

Un sujet de campagne pour Benoît Hamon

Un seul candidat à la présidentielle s’est fortement penché sur la question, Benoît Hamon. Le vainqueur de la primaire de la gauche et du centre en a fait un axe fort de sa campagne: «J’interdirai immédiatement les pesticides dangereux et les perturbateurs endocriniens pour prévenir les effets nocifs de ces substances sur la santé de nos enfants et de nos concitoyens ». Il souhaite également appliquer le principe de précaution.