Depuis hier, ils circulent dans la ville comme si de rien n’était. A San Francisco, vous pouvez désormais vous faire livrer vos repas par des robots.

 

Après l’automate qui va sur Mars et celui qui gare vos voitures, les robots sont désormais livreurs de repas. C’est la start-up Marble qui est à l’origine de cette innovation aussi incroyable que pratique. En partenariat avec l’application de commandes de repas Yelp Eat24, la start-up a créé ces robots capables de servir des repas dans certains quartiers de la ville.

Un concept original et pratique

La ville de Californie devient donc la première ville au monde à pouvoir profiter de repas livrés par des robots. Une fois leur commande passée, les habitants de San Francisco peuvent recevoir un message leur demandant s’ils veulent être servis par un robot. En cas de réponse positive, ces appareils sont donc lancés dans certaines rues de la ville. Pour l’instant, ils ne couvrent en effet que les quartiers de Mission et Portero Hill.

Une fois les robots arrivés à destination, un SMS est envoyé à la personne qui a commandé : sur ce message figure un code lui permettant de débloquer son repas à l’intérieur du robot. En forme de cube, l’automate Marble peut en effet contenir jusqu’à 4 repas.

 

Une véritable technologie sur pattes…ou plutôt sur roues

Si l’apparence du robot est tout ce qu’il y a de plus classique, le système est en réalité plus compliqué et sophistiqué. Équipés de lasers et de caméras, ces robots disposent des mêmes technologies utilisées par les voitures autonomes. Pour le coup, Marble a même crée des cartes 3D des quartiers : l’objectif est donc que la machine connaisse parfaitement son environnement et sache ce qu’il se passe autour de lui. Malgré cet équipement, les robots sont pour l’instant assistés dans leurs déplacements par de réelles personnes. Ils sont aussi reliés à des opérateurs, situés dans les bureaux de Marble, qui peuvent intervenir à n’importe quel moment.

 

Ces robots devraient devenir plus qu’un phénomène puisque la start-up a annoncée avoir levé 4 millions de dollars pour continuer le développement de ces machines. En plus d’élargir ce système dans toute la ville, Marble ambitionnerait de voir ces robots livreurs à travers le monde.

 

A lire aussi >> Uber se lance dans la voiture autonome