Suite au tremblement de terre qui a sévi sur le Népal samedi dernier, Google a lancé une application permettant de retrouver la trace de ses proches portés disparus. Facebook a quant à lui mis en place un programme permanent qui a pour but de localiser sa famille en cas de catastrophe.

A l’heure où un tremblement de terre a déjà fait plus de 6 500 morts au Népal (dont un des cadres dirigeants de Google) et 3 200 blessés, beaucoup cherchent à savoir où se trouvent leurs proches, voire simplement s’ils sont toujours en vie. La technologie leur donne aujourd’hui un coup de main grâce à des outils mis en place par Google et Facebook. Des applications qui nécessitent toutefois d’avoir une communication internet fonctionnelle, ce qui n’est pas toujours évident alors que les réseaux sont fréquemment coupés depuis le séisme.


Népal : premières images amateur des ravages… par lemondefr

Une application lancée samedi

L’application baptisée « contrôle d’absence de danger » (Safety Check) avait été lancée en octobre dernier. Le programme permet aux personnes présentes dans la zone du danger de confirmer qu’ils sont toujours en vie. Pour ce faire, il exploite les bases de données afin de savoir s’ils sont sur les lieux de la catastrophe avec toutes les informations qu’il peut récolter : géolocalisation de l’adresse IP des dernières connexions à Facebook, ville de résidence signalée dans le profil, localisation connue dans l’application « amis à proximité »… L’application envoie ensuite une notification à tous les utilisateurs concernés, pour leur demander s’ils se portent bien :

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, en a d’ailleurs fait la promotion sur son propre profil : « Lorsque les catastrophes se produisent, tout le monde a besoin de savoir si leurs proches sont en sécurité. C’est dans de tels moments que pouvoir être en contact compte vraiment« , explique-t-il en adressant en même temps ses pensées « à tous ceux qui ont été touchés par cette tragédie« .

This morning we activated Safety Check for people affected by the earthquake in Nepal. It’s a simple way to let family…

Posted by Mark Zuckerberg on samedi 25 avril 2015

« Person Finder »

De son côté, Google a mis en place le « Google Person Finder« . L’application permet quant à elle d’obtenir des informations sur une personne, en lançant des recherches par nom. Petit bémol toutefois, Google ne vérifie pas la véracité des informations divulguées sur son site.

Ce n’est par ailleurs pas la première fois que Google met en place ce genre d’outil. Après le tremblement de terre qui avait touché Haïti en 2010, le groupe avait en effet créé un programme similaire pour localiser les victimes.

Des applications qui sont les bienvenues mais qui essuient déjà quelques critiques. En effet, l’utilisation de ces programmes n’est possible qu’en cas de connexion internet, certains préfèreront donc donner directement des nouvelles à leurs proches sans passer auparavant par l’application.