Le Français Romain Bardet (AG2R) a remporté la 12ème étape du Tour de France, longue de 210 km, entre Pau et Peyragudes. Christopher Froome (Sky) a perdu son maillot jaune au profit de Fabio Aru (Astana).

Deuxième victoire française sur ce Tour de France 2017 ! Après la victoire d’Arnaud Démarre lors de la 4ème étape, voici celle de Romain Bardet lors de cette 12ème étape montagneuse en plein coeur des Pyrénées. Le coureur de l’équipe AG2R a signé sa troisième victoire en carrière sur le Tour de France.

Une échappée de douze coureurs

A 190 km de l’arrivée, une échappée de douze coureurs se forme. Les douze fuyards s’appellent Stephen Cummings (Dimension Data), Cyril Gautier (AG2R), Diego Ulissi (UAE Emirates), Michael Matthews (Sunweb), Koen de Kort (Trek), Nils Politt (Katusha), Stefan Kueng (BMC), Thomas de Gendt (Lotto Soudal), Julien Simon (Cofidis), Jack Bauer, Marcel Kittel (Quick-Step) et Imanol Erviti (Movistar).

Stephen Cummings prend la tête puis s’écroule

A 39 km du point final, le Belge Thomas de Gendt choisit d’accélérer et se retrouve seul à l’avant. Mais il est repris par Stephen Cummings, le champion des Pays-Bas, lequel finit en tête du Port de Balès (11,7 km à 7,7%). Peu après, le malheureux coureur français Cyril Gautier maîtrise mal un virage et chute. Mais il finit par se relever. Tout comme le maillot jaune Christopher Froome (Sky) et son dauphin au général Fabio Aru (Astana), qui ratent un virage juste avant la montée du col de Peyresoude (9,7 km à 7,8%).

Romain Bardet fait caler Froome, Aru en jaune

Mais l’acide lactique va avoir raison des jambes de Cummings. Le Britannique se fait reprendre à 8 km du point final par la Team Sky, menée par Mikel Nieve. On assiste alors à un sprint final au sommet du Col de Peyresourde entre Froome, Aru, le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale) et le Français Romain Bardet (AG2R). Et c’est ce dernier qui va s’imposer devant Uran et Aru. Christopher Froome n’a pas su répondre aux attaques de ses adversaires du jour. Il perd ainsi son maillot jaune au profit de l’Italien. Au passage, Uran a écopé de 20 secondes de pénalité pour un « ravitaillement interdit » dans les 20 derniers kilomètres de cette 12ème étape.