Anthony Pompliano, un ancien employé de Snapchat a porté plainte contre l’entreprise. Selon lui, Snapchat aurait fait grimper ses chiffres et ses statistiques pour augmenter le montant de son entrée en bourse prochaine.

Le directeur responsable de la gestion de la sécurité informatique, Imran Khan, aurait fait cela lors d’une négociation avec le géant chinois du e-commerce (le concurrent principal d’Amazon) Alibaba concernant un investissement de 200 millions de dollars.

Anthony Pompliano semble bien informé vu qu’il était l’un des cadres du développement de l’entreprise. Les accusations de l’ancien employé ne s’arrêtent pas là: il affirme avoir perdu son poste à cause de son refus de ne pas mentir sur les chiffres et de ne pas participer à des activités illicites. De son côté, Mary Ritti, porte-parole de l’entreprise, a expédié l’affaire en minimisant les déclarations de Pompliano: « C’est une affaire portée par un ancien employé mécontent. »

Ces accusations remettent en question l’entrée en bourse de la compagnie. Les analystes économiques disent que l’entreprise pourrait être évaluée à 25 milliards de dollars actuellement.