Le Parisien affirmait hier soir que Manuel Valls s’apprêtait à appeler ses électeurs à voter pour Emmanuel Macron. L’ancien Premier ministre a démenti l’information.

« On va appeler à voter Macron. »

Le quotidien français Le Parisien a annoncé lundi soir en exclusivité que Valls allait appeler à soutenir Macron dès le premier tour. « On va appeler à voter Macron, » a supposément affirmé « l’un de ses très proches ». Dans la soirée, les membres de l’entourage de l’ex-Premier ministre se sont empressés de démentir l’information. « Rien dans cet article n’est vrai, en dehors du fait qu’il y a une réunion mardi (bien mardi), » a affirmé Carlos Da Silva, le bras droit et suppléant de Manuel Valls à l’Assemblée nationale. Il s’est également exprimé sur les réseaux sociaux en citant l’article du Parisien : « CECI EST FAUX » a-t-il écrit dans un tweet en lettres capitales. Manuel Valls a fermement nié vouloir soutenir Emmanuel Macron auprès de BFMTV.

A lire aussi >> Manuel Valls ne défendra pas le programme de Benoît Hamon s’il perd la primaire

Le doute plane autour des intentions de Manuel Valls

L’ancien Premier ministre briefera ses fidèles mardi soir lors d’une réunion qui devrait réunir entre 200 et 300 personnes. Le choix est très difficile pour Manuel Valls. Ses proches sont particulièrement divisés sur la question. « C’est partagé chez les vallsistes, » a déclaré l’un d’entre eux. Ses soutiens sont partagés entre une posture légitimiste en faveur de Benoît Hamon, un ralliement à Emmanuel Macron s’il parvient au second tour, ou un soutien pour ce dernier dès le premier tour.

« Manuel a une volonté, c’est d’éviter que Marine Le Pen gagne la présidentielle, et il considère que le plus mauvais candidat pour le faire, c’est François Fillon, » explique un proche soutien de Valls à la primaire, selon Le Point. L’ancien premier ministre ne cache cependant plus non son opposition au candidat socialiste. « Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon, » a-t-il confié à Paris Match cette semaine. « Hamon ne suscite pas d’engouement. Je ne pourrais pas assumer autant de contradictions. »

A lire aussi >> Marine Le Pen à ex-aequo avec Emmanuel Macron chez les 18-34 ans

Si Manuel Valls faisait le choix de soutenir Emmanuel Macron plutôt que Benoît Hamon, il serait le second candidat de la présidentielle à ne pas respecter l’engagement à soutenir le vainqueur du scrutin du Parti socialiste. L’écologiste François de Rugy s’est déjà rallié au leader du mouvement En Marche.

A lire aussi >> François Bayrou propose une alliance à Emmanuel Macron 

Un piège du site parodique Nordpresse ?

Le site parodique belge Nordpresse a affirmé sur son compte Facebook avoir piégé les journalistes du Parisien.

Coucou les journalistes du Parisien. On a réussi à vous piéger sur le soutien de Valls à Macron avec de faux emails….

Publié par Nordpresse sur lundi 13 mars 2017

Les affirmations du Parisien se basaient d’après le quotidien sur des « sources concordantes. »